Jeudi 17 janvier - 10h40 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Le système de sélection des jeunes mâles SF modifié

Le mag

GRANDPRIX #106 GRANDPRIX n°106 MAI

GRANDPRIX #106

(GRANDPRIX n°106 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

C’est une petite révolution que s’apprête à connaître le Stud-Book Selle Français avec la refonte du système de sélection des jeunes mâles Selle Français. Afin de répondre aux attentes des éleveurs, mais surtout pour suivre plus étroitement le cycle de développement physiologique des chevaux, le Stud-Book Selle Français a décidé de repenser le circuit des étalons de 2 & 3 ans. 
Ainsi, ce n’est plus au printemps, mais à l’automne qu’aura lieu la traditionnelle tournée de Qualificatives Etalons. Les jeunes mâles seront évalués à partir de mi-octobre et tout au long du mois de novembre sur le format habituel des sélections en région, qui devraient être au nombre de six. Les entiers pourront donc bénéficier jusque-là des bienfaits de l’herbe de printemps et optimiser ainsi leur croissance durant les beaux jours.
Cette évolution répond également à un besoin des professionnels qui préparent ces chevaux en vue des sélections et Finale. Très pris au printemps par la saison de monte qui bat son plein, ou les circuits de valorisation 4, 5 et 6 ans, les éleveurs et cavaliers auront ainsi un calendrier plus adapté aux exigences de leur métier.
 
Dès cette année, pour les 3 ans “G”, à l’issue de la tournée de Qualificatives, les cinquante meilleurs mâles environ seront retenus pour participer à un Testage qui se tiendra début décembre 2019. Une trentaine d’entre eux sera approuvée suite à cette période d’évaluation.
Pour les 2 ans “H”, les meilleurs des Qualificatives d’automne 2019 se retrouveront sur une finale “nouvelle formule” qui se tiendra lors du Salon des Étalons de Saint-Lô, au mois de février 2020. Une trentaine de finalistes seront admis à la monte lors de ce championnat étalons. Ils verront leur approbation confirmée à l’issue d’une session de Testage qui se déroulera début octobre 2020.
À noter, lors des Qualificatives SF et pour la finale (génération des H), les candidats seront évalués au modèle, allures et saut en liberté (pas d’atelier sous la selle). Les jeunes mâles seront jugés montés lors du Testage.
 
Les éleveurs auront donc désormais le choix : faire courir les Qualificatives à leur cheval dans leur année de 2 ou 3 ans, selon leurs objectifs et leurs convictions. Ce nouveau circuit aura pour pivot le rendez-vous incontournable de début d’année qu’est devenu le Salon des Étalons de Saint-Lô. Cette grande vitrine internationale de l’étalonnage permettra la mise en lumière du championnat SF et des jeunes approuvés, et d’en assurer ainsi la promotion immédiate au moment du lancement de la saison de monte. La réforme du calendrier ambitionne dans le même temps de favoriser les échanges commerciaux en dégageant une fenêtre d’achat propice aux investisseurs, et de permettre aux éleveurs une commercialisation plus précoce de leurs produits. 
Consécutif à ces changements, au printemps 2019, les éleveurs sont invités à être attentif aux dates des sélections organisées par les agences de vente pour y présenter leurs produits.
 
Par ailleurs, les bureaux du Selle Français ont désormais rejoint le pays de Fontainebleau ! Au 1erfévrier, ils se trouveront en effet au 10 Rue du Bois Gasseau, 77 210 Samoreau. 

J'aime 121

Réagissez

  • L\'Hoiry Alain Patrick - le 18/01

    J'imagine que les sélections pourront se faire fin février lors de la finale au salon des étalons. Ceux qui ont des objectifs de vente à court terme feront plutôt la finale à St-lô fin février, ceux qui voudront faire vieillir un peu plus leur étalons feront la finale à l'automne.

  • mire - le 17/01

    les ventes fences ne pourront plus faire leurs sélections sur les concours de printemps ………. personnellement, à quoi servent ces selections si votre étalon saute, il sera bien vite approuvé sur performance…….. en exagérant un peu, tous ces jeunes champions bien et souvent trop préparés ne font pas les champions du monde…. mais avec la finance qui a pris le dessus dans les 4

  • muybien29 - le 17/01

    @SpeedyRomy certes ces cracks n'étaient pas top price, sauf que sans aucun doute, ce sont bien ces circuits qui ont permis de les révéler ! @L\'Hoiry Alain Patrick je suis complètement de votre avis. Les origines 5* sont intéressantes si commercialisation future d'autant que ce ne sont pas ces chevaux là qui font des produits pratiques et amateurs !

  • SpeedyRomy - le 17/01

    C'est pas faux TOF. C'est un peu comme les ventes Fence ou autres. Certains cracks sont passé par là (Quickly, Myrtille Paulois, Quartz Rouge) mais ils n'étaient pour la plupart pas les top price. Ces derniers on les revoit rarement, même sur le circuit jeunes chevaux d'ailleurs.

  • L\'Hoiry Alain Patrick - le 17/01

    J'avais exactement le même raisonnement que vous quand j'ai commencé à m'intéresser aux épreuves étalons. Mais avec le recul, je me rend compte qu'il y a aussi beaucoup de demande pour des étalons qui tournent bien localement, avec du chic, une bonne santé et un bon mental. Tout le monde ne cherche pas à produire un cheval de 5*. Est-il réellement judicieux d'utiliser Cornet ou Casall pour faire un bon petit cheval de 130/140?

  • TOF - le 17/01

    Quels étalons issus de ces sélections jeunes étalons et sortis en tête de classement sont devenus des chevaux de CSI5* ? Proche de 0. Bon pour le commerce oui cette sélection , mais c'est tout.