Benoit Cernin et l’écurie Or Vet/Ar Tropig en apothéose à Villepinte

Crédit : FFE/PSV

Mercredi 11 décembre - 15h43 | Communiqué

Benoit Cernin et l’écurie Or Vet/Ar Tropig en apothéose à Villepinte

Le circuit du Grand National - Grand Indoor FFE/AC Print de saut d’obstacles s’est terminé comme il a commencé, avec une victoire de l'écurie Or Vet/Ar Tropig. Samedi avait lieu la cinquième et dernière étape en indoor organisée comme l’an passé dans le cadre du Salon du cheval de Paris. Comme l’an passé, Benoit Cernin s’est imposé avec Vackanda de Lojou.

Pour cet ultime rendez-vous de la saison 2019, pas moins de cinquante-deux couples ont foulé la piste en sable Toubin & Clement pour la Pro Élite Grand Prix 1,50m. Comme à Jardy et Deauville en début de saison, Benoit Cernin s’est imposé dans le Parc des expositions Paris-Nord Villepinte où il avait déjà été le meilleur l’an passé. 
 
Devant des tribunes combles et avec un plateau relevé de cavaliers/chevaux, la Pro Élite Grand Prix 1,50 a tenu toutes ses promesses en fin de journée samedi sur la carrière Prestige pendant plus de trois heures de compétition. 
 
Sur les cinquante-deux couples qui ont pris le départ de ce dernier rendez-vous de la saison dessiné et imaginé par Cédric Longis, douze ont réussi à se qualifier pour le barrage dont les attendus Jérôme Hurel et Benoit Cernin (Or Vet/Ar Tropig), Thomas Lambert (GEM Equitation), et Mathieu Billot (Planète Broderie/Euro Mat). Des cavaliers encore en course avec leurs écuries pour le classement général du circuit. Et pour enfoncer le clou, Mathieu Billot a réussi à qualifier ses trois chevaux pour le barrage : Gatrona, Bad Boy du Bobois et Lagavulin 2. 
 
Premier à avoir signé le sans-faute de la première partie d’épreuve, Mathieu Billot (écurie Planete Broderie/Euro Mat) a ouvert les festivités de ce barrage très galopant. Il a répété le tour parfait avec Bad Boy du Bobois avec un chronomètre de 41“70. 
 
Benoit Cernin, vainqueur l’an dernier de cette étape a été le deuxième à s’élancer avec Vackanda de Lojou. Comme à son habitude, il a réussi à abaisser le chronomètre en passant la ligne d’arrivée en 38“44. 
 
Cédric Le Goff, pénalisé d’un point de temps dépassé lors de l’étape du Mans trois semaines auparavant, a cette fois-ci intégré la liste des barragistes avec Typhon de la Cense. Il a ainsi conclu son week-end parisien sur un double sans-faute mais pas assez rapide pour prétendre à la victoire. Il en a été de même pour Ilara Sutera, qui comme Cédric Le Goff, courrait le circuit sous aucune couleur d’écurie. Sur Jackson, cette dernière s’est finalement classée quatrième.  
 
Thomas Lambert, auteur de deux victoires cette saison et ambassadeur de l’écurie GEM Équitation, alors tête du classement provisoire du circuit, a également tenté sa chance avec son bondissant Univers de Ch’ti. Une tentative pas suffisante pour détrôner Benoit Cernin !
 
Raphaël Goehrs, sous aucune couleur d’écurie et vainqueur de l’épreuve à 1,45m la veille avec Radieuse du Landey, a cette fois été pénalisé d’une faute. Il en a été de même pour Emeric George (Criner Equidés/Sport-études la Jument verte) avec Chopin des Hayettes. 
 
L’attente au paddock a été longue pour Benoit Cernin, particulièrement lorsque Mathieu Billot a été de retour en piste avec sa deuxième monture Gatrona. Quelques centièmes de trop pour le cavalier de l’écurie Planete Broderie/Euro Mat l’ont empêché de s’octroyer la première place provisoire. 
 
À ce stade, trois cavaliers pouvaient encore s’imposer : Jérôme Hurel, coéquipier de Benoit Cernin, associé à Ohm de Ponthual et deux membres de l’écurie Hermès Sellier, Franck Curti avec Cornet’s Velvet RS et Thibault Pomarès avec Velvote des Aubiers. Aucun n’a finalement été assez rapide pour bousculer le tiercé provisoire. 
 
Au final, comme l'an dernier lors cette étape, Benoit Cernin a été le plus rapide dans ce barrage avec son attachante Vackanda de Lojou. Mathieu Billot avec sa dernière monture, Lagavulin 2, a finalement pris la sixième place.  
 
Les résultats ici
 
Pour l’heure, le classement général du circuit au terme de toutes les étapes n’a pas été dévoilé.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #113 GRANDPRIX n°113 FÉVRIER

GRANDPRIX #113

(GRANDPRIX n°113 FÉVRIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter