Timon d’Aure vendu à Jan Tops

Crédit : Sportfot

Mardi 26 novembre - 16h53 | Lucas Tracol

Timon d’Aure vendu à Jan Tops

La rumeur enflait plus que jamais ces dernières semaines, et elle est désormais confirmée : Timon d’Aure a été vendu. Le formidable gris qui a permis de mettre en lumière Alexis Deroubaix a en effet quitté la Normandie pour les écuries du marchand néerlandais Jan Tops. Pour l’heure, l’identité de son nouveau cavalier n’a pas été révélée. 

Après Urhelia Lutterbach qui a pris la direction des États-Unis, c’est au tour de Timon d’Aure de s’envoler vers un autre pays. Le fils de Mylord Carthago qui a fait les belles heures d’Alexis Deroubaix a en effet été cédé au Néerlandais Jan Tops par le haras du Plessis d’Annick et d’André Chenu. Avant cela, au moins deux cavaliers avaient fait des offres sérieuses, dont un Japonais et un champion olympique. 
 
Pilier de l’équipe de France ces deux dernières années, Timon d’Aure avait permis à Alexis Deroubaix d’entrer dans la lumière avec une arrivée remarquée en équipe de France, des victoires dans les Grands Prix CSI 4* de Bourg-en-Bresse et La Corogne en 2018, et CSI 5* de Dinard en juillet. Surtout, le Selle Français de douze ans avait mené le Nordiste aux Jeux équestres mondiaux de Tryon l’an passé, où tous deux avaient réalisé la meilleure performance française avec une neuvième place en individuelle. Cet été encore, ils avaient participé à la qualification olympique de la France à l’occasion des championnats d’Europe Longines de Rotterdam. Depuis, les rumeurs de vente allaient bon train, et Alexis Deroubaix et Timon d’Aure ont été vus pour la dernière fois en compétition à Lyon, avec une superbe deuxième place dans le Grand Prix Longines et un huitième rang dans la Coupe du monde Longines. 
 
À un peu plus d’un mois et demi de la date buttoir pour la vente de chevaux en vue des Jeux olympiques de Tokyo, la France perd donc l’un de ses meilleurs atouts, quelques jours après avoir dit au revoir à Urhelia Lutterbach. Pourvu que cela ne se répète pas trop souvent. 

“Je ne garde que le meilleur avec Timon”, Alexis Deroubaix

À lire également...

Réagissez

  • SpeedyRomy - le 27/11

    TOF pas si sûr. Il a quand même montré beaucoup de qualité sur ces deux championnats et est probablement passé à 1/2 barre(s) d'une médaille individuelle. L'avenir nous le dira j'imagine, même si les ventes à Jan Tops ont rarement porté leurs fruits (le plus récent: Bacardi sorti sur 4 parcours avec Edwina et disparu depuis ... pauvre Janika)

  • mire - le 26/11

    La Fédé que fait elle……?????? pauvre Timon s' il doit être monté par Edwina, il va perdre ses dents!!!!!

  • muybien29 - le 26/11

    Tof qu'est-ce que vous en savee? Moi je mise sur le père noël d'Edwina dont on entend plus beaucoup parler ces temps-ci

  • TOF - le 26/11

    Il est trop fort tops Il achète car il a un client Un client qui ne veut pas acheter en direct au propriétaire actuel mais uniquement a tops ! Trop fort ! Ceci dit c'est un cheval exceptionnel mais pas pour le podium d'un grand championnat Il a fait championnat du monde et championnat d'europe sans médailles

  • arabebarbe - le 26/11

    Il y a beaucoup plus grave que cela dans le monde, mais quand même, c'est tellement triste pour les admirateurs de Timon d'Aure. On s'y attendait depuis des mois, on espérait que cela n'arriverait pas, en vain. On disait il y a quelques jours que les étrangers apprécient beaucoup les chevaux français, ce qui est une reconnaissance pour l'élevage et la formation tricolores. Le problème, c'est que les cavaliers français sont quand même perdants dans l'histoire - mais si personne ne veut ou ne peut investir... Alors, on souhaite le meilleur à Timon - mais où va-t-il se retrouver ???? Merci pour tout, beau gris, tu nous a donné de grands moments de sport et d'émotion.

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter