Le Lion d'Angers, brillant élève ligérien en quête de perfection

Crédit : Solène Bailly Photos/Mondial du Lion

Mercredi 16 octobre - 16h57 | Analyse IFCE

Le Lion d'Angers, brillant élève ligérien en quête de perfection

Demain, le coup d’envoi de la trente-quatrième édition du Mondial du Lion sera donné. À quelques heures du lancement des festivités, GRANDPRIX vous propose une immersion dans les chiffres de cet évènement équestre à l’ampleur internationale. L’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) a en effet mené une étude reprenant l’impact économique de l’édition 2016, social du cru 2017 et enfin environnemental de l’évènement en 2018. 

Impact économique de l’édition 2016

L’analyse de l’impact économique consiste en l’évaluation de la richesse totale produite sur le territoire grâce à la manifestation. Cette évaluation passe par le recensement de l’ensemble des flux monétaires génères par la manifestation sur le territoire, soit par la différence entre flux entrants (dépenses faites sur le territoire et profitant à l’économie locale : dépenses de consommation des différents publics présents, dépenses d’organisation de l’évènement) et flux sortants ou « fuites » d’argent (dépenses faites à l’extérieur du territoire).
 
Territoire de référence pour le calcul de l’impact économique :
• 9 communautés de communes sur 3 départements (Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne)
• Près de 587 000 habitants
 
Résultats
À court terme, l’impact économique total de la manifestation pour le territoire est estimé à
1,9 million d’euros avec 62 % des dépenses injectées à l’intérieur de ce territoire (90 % à l’intérieur de la région Pays de la Loire)
La mise en perspective de ce résultat avec le budget d’organisation du Mondial du Lion 2016 montre que 1 € injecté dans la manifestation par l’organisation permet de créer 2,50 € de valeur ajoutée pour le territoire
 
Budget total d’organisation
Mondial du Lion 2016 : 750 500 €
 

Impact social de l’édition 2017

L’analyse des retombées sociales consiste à évaluer l’ensemble des avantages pour la société que permet l’organisation de la manifestation sportive, par exemple en matière de lien social, de bien-être et convivialité, ou encore d’insertion professionnelle pour les jeunes.
Elle s’appuie sur une approche quantitative (évaluation en valeur monétaire de l’utilité sociale de la manifestation pour les habitants) et sur une analyse qualitative menée auprès des différents publics et permettant de comprendre les apports sociaux de la manifestation.
 
Évaluation de l’utilité sociale réalisée à l’échelle de la communauté de communes des Vallées du Haut Anjou (approche monétaire) : Issue des sciences économiques, cette méthode de calcul de la valeur sociale d’un événement consiste à mettre en balance les bénéfices sociaux* avec le coût global de son organisation pour la collectivité (aides publiques locales).
 
Les bénéfices sociaux sont 3,2 fois supérieurs à ce que la manifestation coûte à la collectivité (33 477€). Ce constat confirme la pertinence des fonds publics investis sur l’évènement. Les bénéfices sociaux s’élèvent à 107 415€.
 
Analyse qualitative des apports sociaux
Un avis très positif des spectateurs :
Note de satisfaction moyenne : 9/10
- 98 % des spectateurs ont eu plaisir à assister au Mondial du Lion 2017 
- 96 % souhaitent y revenir
- 53 % souhaitent revenir sur le site pour assister à d’autres événements
Cet évènement est unanimement reconnu pour la qualité du spectacle sportif, l’organisation mise en œuvre et le caractère exceptionnel du site sur lequel il se déroule.
 
Un atout pour la Communauté de Communes des Vallées du Haut Anjou :
- 81 % de la population connaît la manifestation et y est attachée 
- 96 % est favorable ou très favorable à son accueil sur le territoire
 
Les 4 principaux apports perçus pour le territoire :
• Une valeur ajoutée pour l’économie locale et le tourisme
• Une exposition médiatique du territoire
• Des retombées positives pour son image et son attractivité
• Une contribution au développement de la filière équine en Pays-de-la-Loire
 
Des actions déjà mises en œuvre par l’organisateur pour :
• La démocratisation du sport équestre 
• L’éducation à la jeunesse
• L’accessibilité à l’événement pour tous 
• L’insertion professionnelle
• L’implication des entreprises locales notamment touristiques
 

Impact environnemental de l’édition 2018

L’analyse de l’impact environnemental vise à mesurer les conséquences immédiates de l’organisation de la manifestation sur l’environnement. Elle permet également d’identifier pour l’organisation des leviers d’action pour réduire les perturbations induites.
Le parc départemental de l’Isle Briand, sur lequel se déroule le Mondial du Lion, abrite une faune et une flore remarquables qui lui valent sa classification en Espace Naturel Sensible. La préservation de cet environnement exceptionnel est à ce titre un enjeu prioritaire.
 
Transport et émissions de gaz à effet de serre (GES)
Répartition des émissions de GES par public (eq. CO2)
- Spectateurs 77 % 
- Cavaliers 19 % 
- Exposants 3 % 
- Organisateur 1 % 
- Bénévoles 0 %
Total : 2 061 tonnes, soit 25,3 kg /jour/pers.
 
Distance parcourue par l’ensemble des publics
• 15,44 millions de km
• 358 fois le tour de la Terre • 189 km /jour/pers.
 
Les engagements de l’organisateur sur l’édition 2019
• Incitation au covoiturage, transports en commun et modes doux
• Mise en place de navettes entre le site et les grandes villes de la région
• Remplacement des quads de l’organisation par des véhicules électriques légers
 
Alimentation / restauration
Près de 5000 repas servis. 
Caractéristiques des produits entrant dans la composition des repas : 
- Frais : 97% 
- Locaux : 5% 
- De saison : 51%
- Bio : 2%
 
• 1 restaurateur sur 2 propose une alternative végétarienne dans ses menus
• Les 3⁄4 des restaurateurs utilisent de la vaisselle non jetable et/ou écologique
 
Production de déchets
Les engagements de l’organisateur sur l’édition 2019
• Évaluation précise du nombre de repas en amont
• Engagement renforcé des restaurateurs sur :
- l’utilisation de produits locaux et de saison
- la proposition d’alternatives végétariennes
- la lutte contre le gaspillage alimentaire
• Sensibilisation aux circuits courts de proximité (village producteurs)
 
Production de déchets
Ordures ménagères (non recyclables) : 89 % (10,78 tonnes)
Verre :10% (1,24 tonne)
Recyclables : 1 % (0,15 tonne)
Total : 12,2 tonnes
 
Les engagements de l’organisateur sur l’édition 2019
• Dispositif de tri sélectif optimisé et animé par une équipe de bénévoles
• Mise à disposition d’écocups consignées gratuites pour tous les restaurateurs
• Incitation à la réduction des déchets à la source et respect des consignes de tri (restaurateurs, exposants)
• Dématérialisation de la billetterie et réduction de tous les supports papier
 
 
Le Mondial du Lion en chiffres : 
45 000 spectateurs
110 couples cavalier-cheval
300 bénévoles 
90 exposants
75% de spectateurs ayant déjà assisté au Mondial du Lion au moins une fois (donnée 2017)
 
“[Cette étude] constitue une solide base de réflexion et de travail, et va permettre à l’association de définir la stratégie de développement de l’événement pour les prochaines années. Elle nous conduit notamment à mettre en place, dès l’édition 2019, une équipe dédiée pour améliorer l’événement sur le plan de l’écoresponsabilité, avec à terme l’objectif de faire du Mondial du Lion un exemple en matière de prise en compte de l’environnement dans les sports équestres”, avait commenté Jean-François Arthuis, président du Lion équestre – Mondial du Lion, après la publication de l’étude.

L'analyse complète ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter