Fair Lady des Brouck, première dame du championnat de France des quatre ans

Une très belle championne des quatre ans.
Crédit : Pauline Chevalier

Jeudi 12 septembre - 20h00 | A Pompadour, Pauline Chevalier

Fair Lady des Brouck, première dame du championnat de France des quatre ans

Condensé sur une seule journée, le championnat des quatre ans de concours complet a réuni trente-cinq partants avec une belle représentativité de l’étalon Upsilon. En effet, le podium est 100% made in Upsilon avec trois chevaux différents mais très performant dès la NEP et beaucoup de chic.

 - Fair Lady des Brouck, première dame du championnat de France des quatre ans

Trois excellents représentants d'Upsilon
Crédit : Pauline Chevalier

Ces représentants de la jeune génération étaient de bonne facture avec des chevaux chics, ayant un bon galop et une belle franchise sur le cross. Ce cross, dédié à Thaïs Méheust, n’a posé aucun souci et était logiquement très éducatif pour terminer la saison de belle manière. En tête dès le dressage et la NEP, Thomas Carlile s’impose avec la très charismatique Fair Lady des Brouck une fille d’Upsilon et Double Magic Wonderland par Chin Chin. “Je voulais faire un croisement un peu différent avec mon Upsilon”, raconte Philippe Lacaze, l'éleveur de Fair Lady, co-propriétaire d’Upsilon : “J’ai loué cette mère car j’aimais le sang de Chin Chin et Granus pour apporter de la locomotion et de la force. Fair Lady est née chez Frédéric Deroi qui a conservé son affixe. Je suis ravi de ce croisement et bien évidemment de ce titre. Il va falloir voir comment elle évolue pour prédire un peu plus son avenir”. Philippe Lacaze partage la joie de Thomas Carlile, cavalier et co-propriétaire du cheval. “Fair Lady a débuté sa saison un peu tardivement”, confie le cavalier qui remporte un nouveau titre de champion. “Elle avait été travaillée en jumping mais a dû découvrir le cross. C’est une super jument, souple, très chic, qui présente très bien. Elle a beaucoup d’énergie, d’envie et est très agréable à monter”.
Grâce à une meilleure note de style du le cross, Fly Up de Banel est la dauphine de Fair Lady. La figure de proue du syndicat Black Pearl est aussi une fille de Upsilon avec Arrow de Banuel par Orlando. Née chez Jean-Piere Texier toujours co-propriétaire, c’est une jument dédiée à Mathieu Lemoine.
Follow Me Champeix AA complète le podium et c’est encore un produit issu d’Upsilon avec une mère Anglo-Arabe, Ulyssa Champeix par Millor Champeix. Né chez Hélène Herrmann, Follow Me avait été classé en foal il y a quatre ans et acheté par Serge Lenoir. C’est Anaïs Torres qui s’occupe de la valorisation.
Flash’s Dream, une belle grise par Rêve du Paradis et Aria par Skippy II est quatrième et obtient la mention Élite sous la selle de Eddy Sans. C’est Franco Louvo, par Contendro et Opus Louvo par Starsky de Brix qui obtient la dernière mention Élite et donc la cinquième place. Franco Louvo est un très bel étalon né chez Yves Berlioz, appartenant à la famille Montagne et monté par Stéphane Landois.
 
Dans le critérium, rassemblant les chevaux non SF et AA et en enlevant les notes de modèles et de style, Follow Me Champeix est deuxième devant Fly Up de Banuel. Fixin de Condé monté par Morgane Euriat est quatrième et Fortuna Gay sous la selle d’Aurélie Vinnac est cinquième.
 
Les résultats ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter