À une semaine des Européens, les dresseurs français livrent leur état d'esprit

Crédit : Scoopdyga - PSV/Morel

Mardi 13 août - 10h05 | Lucas Tracol (avec communiqué)

À une semaine des Européens, les dresseurs français livrent leur état d'esprit

Les championnats d’Europe de dressage, saut d’obstacles et para-dressage se tiendront du 19 au 25 août prochain à Rotterdam au Pays-Bas. Les Tricolores joueront la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. À une semaine du départ pour Rotterdam, les cavaliers reviennent sur la sélection, les chevaux et leur façon d’aborder cette dernière ligne droite. 

Stéphanie Brieussel & Amorak 
“Je suis contente de faire partie cette sélection. Amorak est dans le circuit depuis longtemps. Depuis deux ans maintenant, il est au mieux de sa forme et techniquement, il a franchi un cap. Il a gagné en maturité. Toute cette saison il a montré qu'il était sûr, stable et régulier. 
Il va continuer à s'entraîner comme d'habitude pour préparer l'échéance et arriver en super forme. C'est notre dernière chance pour obtenir la sélection pour Tokyo. Mon objectif est de servir l'équipe au mieux. 
Si on fait tous ce qu'on sait faire, on a vraiment une chance de décrocher cette qualification. L'équipe est assez homogène, tous les couples sont fiables, ça peut jouer en notre faveur. 
On compte tous les uns sur les autres, c'est important de monter ce championnat en équipe. 
On se connait tous très bien, le staff nous connait aussi bien. C'est plutôt une pression positive, avec l'expérience, j'ai l'habitude de gérer ce genre de pression et c'est plus facile.”
 
Charlotte Chalvignac & Lights of Londonderry 
“Je suis très contente de cette sélection. Je ne m’attendais pas à ça en début de saison, je suis très heureuse de participer à une telle échéance. 
C’est ma première sélection en championnat d'Europe mais je l’aborde comme un concours normal, je suis très impatiente.
Lights va vraiment très bien, il est en pleine forme. Ce cheval a beaucoup de métier, et on a réussi à former un couple au cours de cette année jusqu'à l'apothéose avec notre titre de champion de France à Vierzon au Master Pro.
Depuis le championnat de France, le cheval a eu un peu de repos. Nous avons repris le travail, nous allons dérouler une dernière fois le Grand Prix au CDI 3* de Crozet qui est tout proche de la maison. Ça va nous mettre dans les bonnes conditions avant de partir pour Rotterdam.
Mon objectif est de faire le mieux possible et qu'on arrive à décrocher la qualification pour les JO. On se connait tous très bien, on se voit souvent en concours, j'espère qu'on va passer un bon moment sportif et humain.”
 
Morgan Barbançon Mestre & Sir Donnerhall II 
“Je suis tellement contente d’être sélectionnée avec Gus (Sir Donnerhall II), c’est une belle récompense pour notre travail. On a une bonne équipe, je me réjouis d’en faire partie et je pense qu’il va y avoir une bonne ambiance. On a appris à se connaitre avec les autres cavaliers sélectionnés et j’ai hâte de vivre cette compétition avec eux. Je prépare ce championnat comme n’importe quelle échéance, je n’aime pas mettre de pression supplémentaire pour un championnat. Le cheval est vraiment en super forme. On va donner notre maximum pour décrocher cette qualification olympique !”
 
Arnaud Serre & Ultrablue de Massa 
“Je suis très heureux de représenter la France. On va faire de notre mieux pour nous qualifier pour Tokyo, ça va être difficile, mais c’est réalisable, on en est tous conscients. Ultrablue de Massa va très bien. Je suis très content de sa dernière sortie en compétition à Nice. Il a trébuché dans le Grand Prix, ce qui nous coûte des points, mais le lendemain dans le Grand Prix Spécial il était vraiment très bien. À une semaine du départ, on travaille comme on en a l’habitude. Il connait toutes les figures, tout est bien calé et je lui fais vraiment confiance. Maintenant, je n’ai plus qu’à l’emmener à Rotterdam au meilleur de sa forme. Cette dernière ligne droite je la connais bien, ce sont mes quatrièmes championnats d’Europe, et avec les Jeux équestres mondiaux de 2014 ma cinquième grande échéance. J’espère servir l’équipe du mieux possible, je ne doute pas que l’ambiance dans le groupe va être excellente !”
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter