Olivier Perreau déjoue les pièges du difficile Grand Prix 4* de Saint-Tropez

Crédit : Marco Villanti/Hubside Jumping

Dimanche 16 juin - 18h38 | Yeelen Ravier (avec communiqué)

Olivier Perreau déjoue les pièges du difficile Grand Prix 4* de Saint-Tropez

Après son explosion sur le devant de la scène au Saut Hermès, puis un début de saison extérieure à succès, Olivier Perreau s'est octroyé en fin d'après-midi le Grand Prix 4* de Saint-Tropez aux rênes de Venizia d'Aiguilly. René Tebbel a terminé deuxième avec Saxo de la Cour, l'ancien cheval de tête de Cédric Angot, et Félicie Bertrand et la petite bombe Sultane des Ibis ont complété le podium.

Après leur victoire dans une épreuve à 1,60m au CSI 5* de Paris mi-mars et leur belle sixième place dans le Grand Prix 5* du Longines Global Champions Tour de Cannes la semaine dernière, le Rhônalpin Olivier Perreau et sa jument Venizia d’Aiguilly ont continué sur leur lancée et ont remporté cet après-midi le sélectif Grand Prix du CSI 4* de l’Hubside Jumping à Grimaud, dans le Golfe de Saint-Tropez. Ils ajoutent ainsi un chapitre à la jolie histoire qu’ils écrivent ensemble depuis dix ans.

Sélectif! C’est un parcours particulièrement sélectif en effet qu'a proposé aujourd’hui le chef de piste suisse Gérard Lachat aux quarante couples engagés dans ce Grand Prix. L’épreuve phare du weekend, avec ses obstacles à 1,55m et sa généreuse dotation de 150 000 euros, a donné du fil à retordre aux concurrents, qui se sont frottés aux difficultés sans parvenir à éviter les petites fautes, de-ci, de-là. Dix d’entre eux ont pour preuve terminé avec un score de quatre points, et trois ont signé un parcours vierge de barre à terre mais ont écopé de pénalités de temps dépassé. Finalement, seuls trois couples ont réussi le parcours parfait et dans le temps. Deuxième cavalière à s’élancer, la Normande Félicie Bertrand, la nouvelle chouchou du public, vainqueur en 2019 de deux importants Grands Prix à Bordeaux et Montpellier, associée à Sultane des Ibis, été la première à trouver les clés de ce parcours. La première… et la seule pendant longtemps, très longtemps! Il a fallu attendre l’entrée en piste du Rhônalpin Olivier Perreau, vingt-septième à s’élancer, pour être assuré d’un barrage. Les deux Français, actuels porte-drapeaux d’une génération en pleine éclosion, seront rejoints par l’Ukrainien René Tebbel, en selle sur  le célèbre Saxo de la Cour, l'ancien cheval de tête de Cédric Angot.

Dans le barrage justement, l’amazone Félicie Bertrand a commmencé par signer un chronomètre record de 36"43, mais a malheureusement renversé une barre en entrée de combinaison… Elle a finalement pris la troisième place. Olivier Perreau, auteur d’un deuxième sans-faute à sa suite, n’aura pas eu à attendre longtemps avant de connaître son classement final. L’Ukrainien René Tebbel, également double sans-faute, sera moins rapide que le Rhônalpin d’une seconde. "Comme nous n'étions que trois au barrage et que Venizia est naturellement rapide, j'ai décidé de monter le barrage dans le rythme, en assurant tout de même un peu le sans-faute", s'est exprimé le vainqueur en sortie de piste. "Cela a marché aujourd’hui, donc je suis ravi! Cette jument est née à la maison, dans l’élevage familial. Ses petites soeurs arrivent et j'espère qu'elles seront aussi talentueuses car Venizia est vraiment exceptionnelle!"

À noter, le bon parcours à deux points de temps dépassé de la Suissesse Janika Sprunger et de son prometteur King Edward - peut-être la relève de Bacardi VDL ?. On relèvera également le parcours de Thierry Rozier et la généreuse Venezia d'Ecaussinnes, qui ont simplement concédé une faute. Même score pour Nicolas Delmotte, associé à Urvoso du Roch, même si le Nordiste pouvait néanmoins se réjouir de sa victoire dans le Grand Prix 2* plus tôt dans la journée avec Alanine de Vains.