Une équipe britannique royale à Compiègne, les Bleus cinquièmes

Crédit : PSV/Morel

Lundi 20 mai - 12h47 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Une équipe britannique royale à Compiègne, les Bleus cinquièmes

Un spectacle technique et artistique, une ambiance conviviale et une météo clémente malgré les prévisions annoncées… tout était réuni pour les meilleurs athlètes de la planète et les spectateurs qui s’étaient donné rendez-vous ce dimanche à Compiègne. Déjà en tête hier, les quatre cavaliers d’outre-Manche ont tout mis en œuvre pour conserver leur pole position, devant la Suède et les États-Unis. En individuel, le Britannique Gareth Hughes sur Classic Briolinca et la Néerlandaise Emmelie Scholtens sur Desperado ont respectivement remporté le Grand Prix Spécial et la Reprise Libre en Musique du CDIO 5*.

 - Une équipe britannique royale à Compiègne, les Bleus cinquièmes

Crédit : PSV/Morel

Hier au CDIO 5* de Compiègne, l’équipe britannique a ancré son avance lors du Grand Prix Spécial. Troisième de cette même épreuve en 2018, cinquième du Grand Prix hier, c’est Gareth Hughes qui a mis tout le monde d’accord, passant même devant les leaders de la veille Patrik Kittel et Carl Hester.  Avec sa Classic Briolinca, il déroule une reprise notée à 77.170% laissant les deux autres marches du podium au Suédois qui a monté une Well Done de la Roche CMF plus sensible que la veille, déroulant une reprise ponctuée de certaines fautes (75,638%) et à son meneur d’équipe associé à Hawtins Delicato, qui sont sortis du rectangle avec quelques imprécisions également (75,319%). Côté français, les performances ont été en demi-teinte sur ce deuxième test, Arnaud et Anne-Sophie Serre se sont respectivement classés onze et douzième avec Ultrablue de Massa (68,319%) et Vistoso de Massa (67,766%).
 
À la suite, la Libre du CDIO 5* s’est déroulé devant un public nombreux et a offert son lot d’émotions. Des rythmes modernes et parfaitement travaillés, des notes qui dépassent les 80%, des spectateurs qui s’enflamment et une équipe britannique qui tient la pression pour emporter l’étape française de la Coupe des nations devant la Suède et les États-Unis… quelle conclusion de ce cru 2019 ! Les Bleus ont pris la cinquième place. 
En individuel, la Néerlandaise Emmelie Scholtens, huitième lors de la finale Coupe du monde de Göteborg le mois dernier, a franchi la barre des 81%. Son sublime étalon noir Desperado s’est envolé sur cette épreuve artistique en musique et le couple a obtenu la note de 81.585% : “Je ne m’y attendais pas du tout pour être honnête, surtout parce qu’Helen avait engagé cette même épreuve. Desperado a encore besoin de prendre de l’expérience et nous étions justement entourés par des couples très expérimentés. Je partais pour me battre et tenter une deuxième place mais… surprise ! (rires) Je crois que Desperado et moi aimons Compiègne, en tout cas ce lieu nous a porté chance pour notre première fois”.
Pour l’Allemagne, Helen Langehanenberg a donc terminé deuxième ème avec Damsey FRH, s’offrant une prestation jugée à 80,775%, alors que la sympathique Américaine Shelly Francis s’est classée troisième sur Danilo (79,610%). La Tricolore Morgan Barbançon Mestre, déjà huitième du Grand Prix la veille a réalisé la deuxième meilleure performance depuis son association avec Sir Donnerhall II. Le duo s’est installé à la cinquième place avec la note de 76,240%. Sa coéquipière Stéphanie Brieussel a fini quinzième sur Amorak en 67,620%.
 
En ouverture de cette dernière journée, les cavaliers du CDI 3* ont déroulé leur Grand Prix Spécial. Déjà aux honneurs du Grand Prix et alors qu’elle disait qu’elle devait encore améliorer certains points, l’élève du maître Patrik Kittel, Malin Wahlkamp-Nilsson, s’est à nouveau illustrée avec Eddieni, faisant cette fois l’unanimité auprès des juges. Avec la note de 72,936%, elle a devancé la Française Charlotte Chalvignac avec Lights of Londonderry, très proche des 70% (69,957%) et le Belge Jeroen Devroe sur Eres DL (69,191%). 
 
Les résultats ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter