La joie de Clément Taillez, qualifié pour la finale de la Coupe du monde

Crédit : Salon Du Cheval Paris/FEI

Mardi 05 février - 18h46 | Propos recueillis par Amélie Ulmer

La joie de Clément Taillez, qualifié pour la finale de la Coupe du monde

Les étapes de la Coupe du monde de voltige sont terminées cette saison. Troisième au CVI-W d’Offenburg, le Tricolore Clément Taillez a assuré sa qualification pour la finale saumuroise, qui se tiendra du 18 au 21 avril 2019. 

Après sa qualification pour la finale de la Coupe du monde de Saumur, due notamment à sa bonne performance au CVI-W d'Offenbourg, Clément Taillez se prépare à jouer à domicile. “Le fait que la finale de la Coupe du monde soit à Saumur me donne un sentiment incroyable. En effet, c'est là où nous nous entrainons avec le pôle de France, ce qui devrait donner une ambiance plus familiale pour nous Français. En plus, la compétition se déroulera dans le manège Prestige de Saumur, qui est un lieu symbolique fort. Cela donne l'impression d'être privilégié, s’est réjoui le voltigeur.
 
Initialement hors des plans du Tricolore, la série indoor lui a finalement tendu les bras. “Cette saison de Coupe du monde n'était pas un objectif pour moi. Après avoir contracté des blessures l'année dernière et une saison en demi-teinte, je n'étais pas bien placé dans le classement mondial. Quelques semaines seulement avant le début de la saison indoor, j'ai appris que je pouvais y participer à la suite de désistements !”a-t-il révélé. Clément Taillez a alors dû revoir sa préparation afin d'avoir une chance de se qualifier pour la finale. “J'ai rechaussé les chaussons afin de faire un entraînement plus consistants, car après les Jeux équestres mondiaux de Tryon et plus d'un an d'entraînement intensif, comme tous les voltigeurs, j'avais souhaité faire une pause. De plus, mon longeur habituel Cédric Cottin Holzbergern'avait pas envie de se lancer dans cette compétition, c'est donc ma compagne Pacale Wagner qui a bien voulu m'accompagner. Pourtant, elle n'avait jamais longé en compétition jusque-là ! Elle a été d'autant plus courageuse que Dyronn n'est pas un cheval facile à longer !”
 
Malgré des ajustements de dernière minute, le voltigeur français a obtenu des résultats encourageants aux CVI-W de Villepinte et d'Offenburg. “Compte tenu des circonstances, je suis satisfait de ma saison en Coupe du monde, d'autant plus qu'à Offenburg je me suis senti très en forme et le cheval l'était également ! Je souhaitais vraiment me qualifier, d'autant plus en sachant que la finale se déroulerait à Saumur. C'est chose faite, et j'en suis ravi”,s’est-il enthousiasmé. Le Français va ainsi profiter des quelques semaines qu’il lui reste pour préparer au mieux la finale.“Il n'y aura pas un entraînement véritablement spécifique, mais je participerai aux stages de regroupement au pôle France pour m'entraîner au mieux”, a-t-il prévu.
 
Clément Taillez voit également d'autres avantages à participer aux étapes de la Coupe du monde. “Pour nous voltigeurs, ce circuit est une véritable opportunité car nous sommes hébergés dans de beaux hôtels où nous aurions rarement l'occasion de nous rendre autrement. Participer à ces concours exceptionnels avec ma compagne et mon cheval me fait vivre des moments incroyables !C'est d'ailleurs une chose que je conseille à tout couple partageant la même passion en tant qu'amateurs !a déclaré Clément Taillez.
 
Du 18 au 21 avril, Clément Taillez affrontera donc les sept autres meilleurs voltigeurs de la saison indoor, à savoir Jannik Heiland, Lukas Heppner, Juan Martin Clavijo, Lorenzo Lupacchini, Thomas Brüsewitz, ainsi que Kristian Roberts.
 
Le classement complt de la série ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter