Christian Ahlmann en maître dans la Coupe du monde de Malines

L'Allemand a livré un barrage aérien et audacieux aux rênes de Clintrexo Z.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 30 décembre - 19h06 | Léa Dall'Aglio

Christian Ahlmann en maître dans la Coupe du monde de Malines

L'Allemand Christian Ahlmann a remporté la Coupe du monde de Malines, cet après-midi, au terme d'un barrage palpitant qui n'a accepté que quatre concurrents sur trente-neuf participants au premier tour, dans le stade Nekkerhal. Kevin Staut, excellent en ouvreur sur Edesa's Cannary, finit deuxième, et remonte à la troisième place du classement provisoire sur le circuit. 

Ils étaient bien peu à trouver la clé de ce parcours Coupe du monde, dessiné par le Belge Eddy Geysemans. Le chef de piste a fait de chaque mètre un test pour les chevaux, avec un temps imparti de 71 secondes serré. "Les meilleurs ont été capables de le faire, a-t-il souligné. Si nous avions modifié le chrono après les trois premiers coureurs, nous aurions eu plus de parcours sans faute, mais le barrage tel qu'il a été était excellent !" Effectivement, seuls quatre cavaliers ont pris part au barrage. 

Kevin Staut s'est élancé en premier aux rênes d'Edesa's Cannary, qu'il ne monte en compétition que depuis octobre. Âgé de 10 ans, le Holsteiner a permis à son cavalier de franchir la ligne d'arrivée avec un bon chronomètre de 40'98, après un fantastique tour. Le Néerlandais Harrie Smolders a pris le temps de bien étudier son parcours avant de prendre le départ avec Don VHP Z N.O.P., étalon de 14 ans avec lequel il avait remporté une médaille d'argent aux championnats d'Europe 2017, à Göteborg. Le couple n'est toutefois pas parvenu à se rapprocher du temps obtenu par son concurrent français, sortant de piste en 41'42. 

Ludger Beerbaum s'en sortait bien jusqu'à ce que son hongre de 15 ans, Casello, dérobe le premier élément du double, en fin de parcours. Le couple sort de piste avec 14 points au compteur, laissant le champ libre à son compatriote Christian Ahlmann. Déterminé, celui-ci tente tout aux rênes de son aérien Clintrexo Z, pour franchir la ligne d'arrivée en 39'87. "Sur la piste, il sait exactement quoi faire et n'a peur de rien. Qu'il concoure à Aix-la-Chapelle ou ici, cela ne fait aucune différence pour lui, il est toujours très positif et fait de son mieux. Il a tout ce qu'on peut espérer !" 

Celui qui a déjà participé à sept finales de Coupe du monde de saut d'obstacles, dont Leipzig, en 2011, où il avait été sacré champion avec le grand Taloubet Z, a en tête la finale 2019, qui se tiendra en avril, à Göteborg, en Suède. Sixième du classement actuel avec 46 points, il est d'ores et déjà qualifié et n'aura que l'embarras du choix pour sa monture. 

Kevin Staut était également heureux de sa performance : "C'était mon objectif en venant ici : gagner plus de points pour accéder à la finale." Le Français est passé à la troisième place du classement provisoire, avec 51 points à son actif. Devant lui, l'Allemand Daniel Deusser occupe la deuxième place, tandis que le Suisse Steve Guerdat conserve la tête avc 58 points. 

La Coupe du monde fera étape à Bâle, en Suisse, mi-janvier, dans deux semaines. 

Tous les résultats du CSI-W 5* de Malines ici. 
Le classement Coupe du monde actuel ici. 

À lire également...

Réagissez

  • texasgrunge - le 31/12

    oui il donne de très bonne explication dans studforlife. Il doit garder Silver aussi qui est partit à la monte cet hiver. Il l'avait dit dans une autre interview il n'y a pas longtemps. Uraeus, Touchant et Bahia sont déjà passé sous la selle de Patrice. Patrice va surement récupéré Click N Chic et Fleurbelle également.

  • SpeedyRomy - le 31/12

    Vous devriez aller lire l’article sur Malines sur StudForLife. Kevin Staut donne beaucoup de détails sur la fin de sa collaboration exclusive avec HDC, son départ du haras de la Forge pour les écuries familiales et le nouveau système qu’il souhaite mettre en place. A priori il garde les chevaux qui sont « installés » avec lui comme For Joy, Ayade, Vendôme mais ne monte plus les jeunes qui sont passés sous la selle de Patrice Delaveau

  • OrientdeFrebourg - le 31/12

    Tout à fait d’accord, il ne lui manque plus qu’un crack qu’il pourrait récupérer à 7-8 ans et accompagner toute sa carrière ! Le fameux « cheval de sa vie »

  • Jean Claude Dusse - le 30/12

    Le nombre de chevaux qu’a amené Kevin Staut au niveau grand prix 5 étoiles est impressionnant. C’est vraiment un excellent cavalier

  • texasgrunge - le 30/12

    oui Vendome a eu quelques problèmes avec l'eau cette année notamment à la baule sur les bidets. Il sautait mieux en fin de saison je trouve

  • OrientdeFrebourg - le 30/12

    Entièrement d’accord, déjà son tour dans le GP de Genève était magnifique! Maintenant il faut confirmer, Vendome d’Anchat avait fait une super fin de saison 2017 et nous ne l’avons que très peu vu cette année !!!

  • texasgrunge - le 30/12

    super cheval edesa's cannary. Kevin a vraiment un top cheval pour l'avenir. 3ème grand prix et déjà un podium

Le mag

GRANDPRIX #104 GRANDPRIX n°104 MARS

GRANDPRIX #104

(GRANDPRIX n°104 MARS)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter