Mercredi 05 décembre - 12h30 | Cavalassur

Les protections des membres au repos

Quel cheval doit être protégé au repos ? Celui qui a fourni un effort intense et inhabituel, qu’il faut aider à récupérer, Celui qui a été blessé et garde une fragilité qu’il faut soutenir, Celui qui est transporté.

Les bandes de repos & les stables boots

Les bandes de repos
Ces bandages sont enroulés sur des cotons ou sous-bandes, eux-mêmes posés sur les membres. Leur rôle est de soutenir les tendons grâce à la contention qu’ils offrent. Avec des cotons épais, on pourra également s’en servir comme protections pour le transport.
Les bandes de repos doivent être posées avec dextérité : en cas de pli ou de serrage inadapté, elles blesseront le cheval ! Pour des raisons de symétrie dans le soutien, il est indispensable de mettre ces bandes par paire (les antérieurs, les postérieurs ou les quatre membres). Pour la même raison, il est préférable qu’une même personne pose toutes les bandes afin d’appliquer la même tension partout.
Les stable boots
Constituées d’une guêtre assez haute et rigide et d’un coton fixé à l’intérieur, elles protègent tout en soutenant le tendon. Trop encombrantes pour être utilisées lors du travail, elles ont cependant un intérêt pendant les périodes de repos. Bien plus faciles et rapides à poser que les bandes de repos, elles soutiennent toutefois un peu moins, mais protègent plus.
 

Les protections de transport

Basses ou hautes, il s’agit de protections en mousse et en tissu résistant, qui se fixent aux membres du cheval lors d’un voyage en van ou en camion. Le choix de la taille est important : déjà un peu encombrantes, elles s’avèrent gênantes lorsqu’elles s’affaissent ou tournent parce qu’elles sont trop grandes. Ces protections sont idéales pour l’absorption des chocs, mais ne soutiennent pas du tout le tendon.
 

En résumé

N’oubliez pas que les protections ne doivent être utilisées qu’en cas de besoin avéré. En utiliser systématiquement et sans raison particulière risque d’habituer le cheval à un soutien quotidien, ce qui le rendra plus fragile si vous l’en privez. Demandez les conseils d’un moniteur ou d’un cavalier expérimenté si vous ne savez pas utiliser ces protections.
Pour une année 2018 sans embûches, retrouvez chaque mois les conseils et astuces de CAVALASSUR !
Pour en savoir plus : www.cavalassur.com
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter