Les meilleures citations du public

Salon du cheval de Paris
Crédit : © Scoopdyga

Mercredi 26 décembre - 17h06 | Maxence Magnin

Les meilleures citations du public

Lors des salons Equita Longines Lyon et le Salon du Cheval de Paris, GRANDPRIX-Replay.com s’est infiltré dans les couloirs de ces deux événements et a laissé trainer ses oreilles pour écouter les plus belles perles que peuvent produire les amateurs d’équitation. En cette fin d’année 2018, retrouvez donc les citations les plus hilares qui ont retenu l’attention de la rédaction.   

 - Les meilleures citations du public

Crédit : © Scoopdyga

Lors des salons d’équitation, il y a généralement deux types de publics distincts : ceux qui viennent pour le sport et ceux qui viennent pour faire les magasins. Focus dans un premier temps sur les amateurs de sport. 
 
« C’est quel niveau ça ? 
- Je sais pas mais à voir la hauteur, c’est toujours plus que le nôtre ! »

« Oh mon dieu. Timon d’Aure vient de faire un crottin. J’aimerais tellement être celle qui l’a ramassé pour le conserver. » 

« Alors, la rumeur sur lui, elle est vraie ? 
- Laquelle ?? »

« Maintenant qu’on a trouvé une place on reste jusqu’à ce qu’on nous vire. » 

« Comment ils font pour retenir un parcours ? J’ai déjà notre emplacement de place de parking alors qu’on vient d’arriver. »

« Cette cavalière amateur est nulle ! 
- Oui, mais elle a un tapis de selle Hermès, alors on s’en fiche. »
 

Outre les fans de sport, les fans de shopping et d’équitation en général étaient aussi très nombreux lors de ces salons.
 
« Regarde, on dirait une réunion des derniers fans d’Equideow. »

« J’ai l’impression d’être une star avec ce pass. 
- Calme-toi Camille c’est juste une invitation salon qui fait office de coupe file. »

« J’ai besoin d’un couvre-reins pour mon chien, histoire qu’il n’ait pas froid quand il me regarde monter. »

« J’adore acheter tout et n’importe quoi. Je n’ai besoin de rien mais j’adore ça . C’est mon poney qui va être content. Ma banquière aussi tiens »

« C’est moi ou les gens paient une fortune pour ressembler à une boule à facettes des années 80 avec cette horrible bombe ? » 

« J’ai faim, j’ai soif et on se marche dessus. J’ai besoin qu’on me rappelle pourquoi je suis venue. »

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter