L’Europe reste invaincue dans la Riders Masters Cup

Crédit : Sportfot

Samedi 01 décembre - 23h41 | À Paris, Lucas Tracol

L’Europe reste invaincue dans la Riders Masters Cup

Pour la troisième fois, la Riders Masters Cup a connu un dénouement identique aujourd’hui à Villepinte. Après s’être imposé à Paris l’an passé et New-York en avril, le Vieux Continent a une fois de plus brillé sur ce concept adapté aux sports équestres par le Longines Masters.

Cent pour cent de succès pour l’équipe de Philippe Guerdat ! Au terme des deux manches de la Riders Masters Cup de Paris, troisième édition de ce format, l’Europe a une nouvelle fois brillé. Parti avec une belle avance dès la première moitié de compétition, le quinté au brassard bleu a enfoncé le clou dans la seconde, même si on a un temps pu croire à un sursaut américain. 

Pour rappel, cinq cavaliers des États-Unis affrontent le même nombre de pilotes européens. Dans la première manche comme dans la seconde, le chronomètre est déterminant. Mais si sur l’acte initial les points de pénalité sont comptabilisés comme d’habitude, lors de la deuxième moitié d’épreuve une barre à terre ajoute trois secondes au chronomètre. Par ailleurs, ce second acte compte double dans la course aux points. 

Après un début de compétition marqué par les quatre fautes de la jeune Taylor Alexander juchée sur Ryanair de Riverland ainsi que l’incompréhension de McLain Ward et Contagious sur le n°8, les protégés de Philippe Guerdat ont commencé à prendre le large. Avec quarante-cinq à l’issue du premier acte, les Européens totalisaient alors quinze points de plus que leurs concurrents.

Sur le deuxième parcours de Frank Rothenberger, les représentants du pays de l'Oncle Sam ont bien failli inverser la tendance. Grâce à de belles prises de risques sur le tout jeune mais prometteur Curious George, Laura Kraut a remporté son duel face à Maikel van der Vleuten, vaincu pour seize centièmes sur Idi Utopia. Même issue pour le duel entre Lucas Porter (vingt-et-un ans), élève de Jeroen Dubbeldam, associé à Diamonte Darco et Harry Charles (dix-neuf ans) en selle sur Victor. Fautif à deux reprise, le médaillé d’or des championnats d’Europe Longines de Fontainebleau a laissé filer les vingt points à son adversaire. Taylor Alexander a ensuite connu un nouveau parcours difficile, laissant le champ large à l’Espagnol Eduardo Alvarez Aznar sur le régulier Rokfeller de Pleville Bois Margot. Dès lors, les Américains ont perdu la main dans la seconde manche, puisqu’Edward Levy a été meilleur que Jessica Springsteen. Là encore, seize centièmes ont fait la différence entre les cavaliers de Rebecca LS et Tiger Lily. Notons le superbe comportement du Normand et de sa baie, vainqueurs du Grand Prix CSI 3* de Munich la semaine passée. Assuré que son équipe s’impose, Daniel Deusser a fini par réaliser un parcours propre sur Jasmien vd Bisschop, qu’il ne monte que depuis début octobre. 

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter