Kevin Staut enflamme le public de Paris

Crédit : Sportot

Vendredi 30 novembre - 23h38 | À Paris, Lucas Tracol

Kevin Staut enflamme le public de Paris

Deux ans après sa victoire avec Elky van het Indihof*HDC, Kevin Staut a remporté ce soir le Longines Speed Challenge, l’une des épreuves de vitesse les plus réputées au monde. Sur Ayade de Septon*HDC, le Normand a mis le feu aux tribunes et supplanté ses compatriotes Julien Epaillard et Simon Delestre, respectivement sur Safari d’Auge et Chadino.

 - Kevin Staut enflamme le public de Paris

Pour une faute, Julien Epaillard a dû s'avouer vaincu ce soir à Paris.
Crédit : Sportfot

Épreuve ô combien spectaculaire, le Longines Speed de Challenge de Paris a connu un dénouement idéal pour les tribunes. Très investi puisque sollicité pour donner de la voix, le public a pu savourer une triple victoire hexagonale. Trois Tricolores ont en effet occupé les marches du podium ! Une razzia assez logiquement menée par le numéro un français Kevin Staut.

Pour rappel, le Longines Speed Challenge propose un règlement particulier puisqu’une barre à terre ne coûte aucun point de pénalité mais ajoute deux secondes au chronomètre. Sur un parcours extrêmement technique, quelque peu asphyxiant tant il était exigeant physiquement, les barres ont plu. Toutefois, Kevin Staut a réussi l’exploit de signer le parcours le plus rapide sans faire tomber la moindre barre sur la volontaire Ayade de Septon*HDC. En 62“29, le Normand s’est imposé dans une épreuve qui lui avait déjà réussi deux ans plus tôt avec Elky van het Indihof*HDC. “J’avais choisi de ne pas prendre trop de risques en début de parcours, et au fur et à mesure mon sentiment était bon donc j’ai pu attaquer en fin de parcours”, a analysé le champion olympiques par équipes en fin de course. 

Longtemps en tête de l’épreuve, Julien Epaillard a bien dû espérer réaliser le doublé, lui qui avait remporté ce rendez-vous l’an passé avec Cristallo A*LM, désormais monté par Philippe Rozier. Plus rapide que Kevin Staut (deuxième l'an dernier) avec un temps de 60“52 sur Safari d’Auge, il a toutefois dû s’avouer vaincu à cause des deux secondes ajoutées pour sa barre sur l’oxer n°4. “Le parcours est long et les chevaux sont à l’effort, il faut arriver à garder de l’énergie pour la fin de parcours”, avait-il commenté en fin de course. Derrière lui, on retrouve Simon Delestre avec un temps de 64“81 et un sans-faute sur les barres. Une performance qui sonne un peu comme une surprise, car le Lorrain était associé à Chadino, qui ne présente pas vraiment le profil d’un cheval taillé pour cette épreuve. Le fils de Chacco Blue a toutefois répondu à toutes les demandes de son pilote, scellant ainsi le podium tout en bleu. 
Victime d’une impressionnante chute dans l’épreuve précédente, Lorenzo de Luca s’est montré très en forme avec la toute jeune Evita van’t Zoggehof. Fautive sur le n°10, la baie de huit ans a franchi la ligne d’arrivée en 63“73, menant son temps final à 65“73. Pour la Belgique, Jérome Guéry a complété le Top 5 avec Jelli Belle van het Eikenhof (65“73). Plus rapide que tout le monde grâce à son temps de 59“93, Grégory Wathelet a dû se contenter de la sixième place pour des fautes accumulées sur les obstacles n°2, 6, 7 et 10.

Les résultats ici
Le parcours de Kevin Staut en images ici

À lire également...

Réagissez

  • ALBERT MUDA - le 01/12

    Victoire et podium qui font plaisir à voir , tout comme le sourire de satisfaction de M. Guerdat lors de la remise des prix .

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter