Le raz-de-marée belge Bernard Fonck

Dernière danse plus que réussie pour Bernard Fonck et son What a Wave !
Crédit : Sportfot

Dimanche 16 septembre - 01h21 | À Tryon, Lucas Tracol

Le raz-de-marée belge Bernard Fonck

Le reining des Jeux équestres mondiaux de Tryon est désormais terminé, et la Brabançonne est venue clôturer trois journées de très beau sport. Sur les terres des reiners, Bernard Fonck a décroché sa huitième médaille en championnat grâce à What a Wave, qu’il présentait pour la dernière fois. Trois jours après être monté sur la plus haute marche du podium par équipes, Daniel L Huss repartira de ce championnat avec la médaille d’argent individuelle, tandis que son compatriote Cade McCutcheon a décroché le bronze au terme d’un run of contre le BrésilienJoão Felipe Andrade C S Lacerda. Présents au nombre de deux dans cet ultime rendez-vous, les Bleus n’ont pas démérité !

 - Le raz-de-marée belge Bernard Fonck

Premier championnat Seniors et déjà deux médailles pour l'Américain Cade McCutcheon, dix-huit ans.
Crédit : Sportfot

La tension était palpable cet après-midi dans le manège de reining des Jeux équestres mondiaux de Tryon. Au terme de vingt-deux patterns, le rideau est tombé sur la finale mondiale de ce championnat individuel. Et si les Américains ont assez largement dominé la compétition par équipes, dont ils sont repartis avec l’or, c’est cette fois la Belgique – autre grande nation de la discipline – qui a brillé. Pour cause, avec son pattern jugé à 227 points, Bernard Fonck a décroché l’or, sacre ultime après avoir obtenu l’argent par équipes cette semaine. En selle sur What A Wave, un étalon de dix ans, le reiner a enchainé les manœuvres avec fluidité, ce qui lui vaut ce soir le sacre mondial. Un bel au revoir pour ce couple, qui concourrait ensemble pour la dernière fois. 
Les podiums des plus grands évènements ne sont pas étrangers à Bernard Fonck, puisqu’il compte à son palmarès pas moins de quatre médailles européennes, deux titres mondiaux décrochés à Grivins en 2016 et deux médailles d’argent par équipes récoltées aux Jeux équestres mondiaux de Lexington en 2010 et en Normandie quatre ans plus tard. S’il a partagé le podium avec sa compagne Ann Poels mercredi, cette dernière a dû se contenter de la treizième place aujourd’hui, après un pattern noté à 220,5 points sur Made in Walla. 
 
Parti en fin d’épreuve, l’Américain Daniel L Huss a donné des sueurs froides au Belge lors de son pattern. Le premier est en effet sorti du ring avec 226,5 points, soit un écart infime avec le champion. Seul le jeune Cade McCutcheon pouvait alors déloger le représentant du plat pays. À seulement dix-huit ans, celui qui a déjà offert l’or aux États-Unis en réalisant la meilleure performance de l’épreuve par équipes s’est finalement adjugé le bronze. Pour son premier championnat en Seniors, le reiner de dix-huit ans a donc fait une entrée très remarquée dans la cour des grands, un an après ses deux quatrièmes places dans le championnat du monde Jeune Cavaliers de Grivins. Le bronze, il a toutefois dû se battre pour l’avoir puisqu’il s’est élancé dans un run of contre le Brésilien João Felipe Andrade C S Lacerda afin de déterminer qui complèterait le podium. Avant de prendre le départ, le prodige américain a pu compter sur le soutien de son père Tom, qui avait connu le même cas de figure en 2002 à Jerez de la Frontera. Fou de joie après son premier pattern sur Gunner Dun It Again, le Sud-américain a finalement laissé filer la médaille à Cade McCutcheon.

Bilan positif pour les Bleus

Bilan positif pour les Bleus - Le raz-de-marée belge Bernard Fonck

Sacrée expérience pour Mathieu Buton, dixième en individuel de ce championnat du monde.
Crédit : Sportfot

Aujourd’hui, deux Français s’étaient invités à cette grande finale individuelle : Mathieu Buton grâce à sa superbe performance dans l’épreuve par équipes, et Axel Pesek, qui a décroché son ticket en réalisant l’un des cinq meilleurs patterns de la Consolante. Ce dernier, champion du monde Jeunes Cavaliers l’an passé à Grivins, a conclu son championnat à la treizième place. Une belle première pour lui et son Uncle Sparky, qui lui a offert la note de 220,5 points ! 
Pour Mathieu Buton, c’est au final une belle dixième place grâce à Gunna Sassya. Là aussi, le reiner défendait les couleurs de la France pour la toute première fois dans un tel championnat. Un saut dans le grand bain qui a fait son bonheur, ainsi que celui du sélectionneur national Guy Duponchel. 

Le classement final ici 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter