Côté Bleus, une confirmation et quelques promesses à Bordeaux

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 09 février - 01h16 | À Bordeaux, Lucas Tracol

Côté Bleus, une confirmation et quelques promesses à Bordeaux

Dix Tricolores étaient ce soir au départ du Grand Prix de la Coupe du monde Longines de Bordeaux. Pour ce premier grand rendez-vous à domicile de l’année, Roger-Yves Bost a été cinquième et le meilleur avec Sangria du Coty, qu’il espère bien emmener à Tokyo cet été. Pour le reste, quelques fautes rageantes en première partie d’épreuve et une pincée de scores trop lourds.

Roger-Yves Bost & Sangria du Coty, 0+0 et cinquièmes
Bosty est bien décidé à s’envoler pour les Jeux olympiques de Tokyo en août, et il ne manque pas de montrer toute sa motivation au sélectionneur national Thierry Pomel et au staff fédéral. Associé à une Sangria du Coty des grands jours et qu’il a pu mener au mieux au barrage malgré son manque de rapidité au sol, le Barbizonnais a pu se classer cinquième au terme d’un double zéro. “Je suis à ma place”, a lâché le champion olympique par équipes lors de la conférence de presse, heureux du comportement de sa baie.
 
Kevin Staut et Visconti du Telman, 4 points et dixièmes
Pour son cinquième CSI 5* et sa toute première Coupe du monde, Visconti du Telman a laissé une belle impression ce soir en Aquitaine. Fautive sur la première barre de l’oxer n°4, la fille de Toulon a tout de même montré sa belle progression et semble déjà à rien de réaliser de très belles performances avec Kevin Staut. 
 
Pénélope Leprevost & GFE Excalibur dela Tour Vidal, 4 points
Le surpuissant GFE Excalibur dela Tour Vidal participait là à sa deuxième Coupe du monde Longines. Pourtant si à l’aise hier, le gris a aujourd’hui semblé moins à son affaire, apparaissant parfois un peu flottant. Pénélope Leprevost a tout de même réussi à mener au mieux son gris, ne parvenant toutefois à sauver une faute du fils d’Ugano Sitte, qui s’est décalé à droite sur l’oxer n°12. 
 
Marc Dilasser & Vital Chance*de la Roque, 4 points 
Associés depuis quelques mois seulement, Marc Dilasser et Vital Chance*de la Roque n’ont pas démérité, alors même qu’ils se sont élancés en quatrième. Pour sa toute première épreuve d’un tel niveau, le bai de onze ans par Diamant de Semilly a montré un excellent comportement ponctué de quelques ruades. L’oxer sur bidet n°6 lui a toutefois été fatal. En définitive, ce duo laisse présager de très belles choses.
 
Edward Levy & Drag du Buisson, 4 points 
Comme beaucoup d’autres donc, Drag du Buisson Z courait sa toute première étape de la Coupe du monde ce soir. Après quelques sursis, le puissant alezan a laissé l’entrée du double n°13 à terre. Quelques détails semblent encore à peaufiner pour le jeune normand et son alezan, mais l’envie et les capacités de briller sont bien là. 
 
Félicie Bertrand & Sultane des Ibis, 4 points 
Rageante faute de la Normande et de sa petite bombe sur l’entrée du double n°13. Aérienne, la fille de Quidam de Revel a une fois de plus fait bruisser les tribunes à chacun de ses sauts tant la puissance qui se dégage d’un si petit corps est invraisemblable. Quel dommage pour ce couple, qui pourrait défendre son titre demain dans le Grand Prix Land Rover.

Julien Épaillard & Toupie de la Roque, 8 points
Lauréats du Grand Prix secondaire du CSI 5*-W d’Amsterdam il y a deux semaines, Julien Épaillard et sa Toupie étaient légitimement attendus aujourd’hui. Sans fers mais aussi sans guêtres sur les antérieurs, la fille de Kannan a en effet péché en fin de parcours sur l’oxer n°12 et sur la deuxième barre de l’oxer 13b. Pas de catastrophe toutefois pour elle qui n’avait pas couru une telle épreuve depuis bien longtemps. 
 
Olivier Robert & Vivaldi des Meneaux, 8 points
Ambassadeur du concours bordelais où il joue à domicile, Olivier Robert n’a malheureusement pu ravir son public ce soir. Sur son Vivaldi des Meneaux, l’Aquitain a été piégé sur l’oxer n°8 après un tournant difficile à l’abord du vertical qui le précédait. Une légère faute sur le vertical n°10 a alourdi leur score. 
 
Simon Delestre & Hermès Ryan des Hayettes, 12 points
Bien qu’apparemment en forme lors de l’épreuve à 1,50m hier, Hermès Ryan des Hayettes n’a pas été aussi à son aise aujourd’hui. Sollicité par un coup de cravache de son cavalier dès l’oxer n°1, le formidable fils d’Hugo Gesmeray désormais âgé de quinze ans a commis une première faute franche sur l’oxer n°5, avant d’être piégé sur le n°9 et sur l’entrée du triple n°13. Une contre-performance réelle pour les lauréats du Longines Masters de Paris. 
 
Max Thirouin & Utopie Villelongue, 16 points 
Max Thirouin ne manque pas d’ambition pour sa bonne fille de Mylord Carthago, mais cette fois cela n’est pas passé. Piégé sur les n°2, 5a, 6 et 13b, le duo a encore besoin de se faire la main à ce niveau de compétition. Le Tricolore a fait savoir que son alezane ne prendrait pas le départ du Grand Prix Land Rover demain. Après un contrôle vétérinaire, il a été révélé que cette dernière aurait “pris un coup de chaud-froid” qui expliquerait son manque d’énergie aujourd’hui.

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #113 GRANDPRIX n°113 FÉVRIER

GRANDPRIX #113

(GRANDPRIX n°113 FÉVRIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter